Vous deux


A Philippe et Séverine BARLIER

On ne peut dire "Je" lorsqu'on vous voit ensemble
Blottis l'un contre l'autre, amoureux, cristallins,
Et mêlant vos baisers d'une pudeur si ample
Que le monde s'efface au seuil de vos câlins.

A l’instar des gémeaux qu’une corde invisible
Fait vibrer d’une voix concordante et obscure,
Vous suivez d’un seul pas la route indivisible
Qui part de l’Amérique et court à l’aventure.

Les trames de vos vies où s’engouffre le vent
Sillonnent un jardin de colombes rêvant,
Et sous le ciel immense au plus fort de la nuit

On peut voir s’embraser l’empire de vos yeux,
Cet amour couronné à compter d’aujourd’hui
Par deux anneaux en or qui ne sont que vous deux.


-------------------------------------------------------------------------
Tweeter ce poème